Célébration de la journée internationale des professeurs de Français

Ce jeudi 24/11/2022 a été célébrée la journée internationale des professeurs de Français, 4ème édition. Les activités se sont déroulées à l’Ecole française de BUJUMBURA organisées par l’Association Burundaise des Enseignants du Français (ABEF).

Dans son discours de circonstances, Jules GANIVET, Conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France au Burundi, a fait savoir que dans le monde, il existe 900 000 professeurs de Français et 120 millions de personnes sont apprenants « de » et « en » Français.
Il a rappelé qu’en Afrique, les pays francophones représentent près de la moitié et 1/9 de la population africaine parle Français.
Il a indiqué que le Burundi est membre de l’Organisation internationale de la francophonie depuis 1970 ; citant les chiffres de l’OIF, il affirme que le Burundi ne compte que 9% de francophones.

Quant au Secrétaire permanant au ministère de l’Education nationale et de la recherche scientifique, il souligne que le Français est une langue officielle au Burundi, une des langues de législation, de la justice et de l’administration. Elle est utilisée dans beaucoup de contextes particulièrement dans la législation et dans la communication, ajoute-t-il. Aussi le français est enseigné depuis le primaire jusqu’à l’Université.

Ainsi, fait-il remarquer, l’enseignant du français constitue une force motrice dans l’acquisition des connaissances en français et dans d’autres disciplines.

Cependant, constate-t-on, la maitrise de cette langue accuse de nombreuses lacunes dont le manque de compétences chez certains professeurs de Français comme le dit Pierre NDUWINGOMA, Président de l’association burundaise des enseignants de Français.
Aussi cette journée se célèbre au moment où le français n’est plus une langue attractive. Ce qui n’effraie pas outre mesure Jules GAVINET qui rétorque que chacun est libre d’utiliser la langue qu’il veut.

Pour relever ces défis, le président de l’ABEF voit la solution dans la mise sur pied des clubs de Français dans chaque école, l’encadrement des professeurs surtout dans le projet « menya wigishe neza » pour dire « savoir pour bien enseigner.

Au Burundi, la journée internationale des professeurs de Français a été célébrée pour la deuxième fois et sous le thème : « l’enseignant du Français, contributeur du développement.

 35 total views,  3 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *