Le pied de bot, une malformation qui peut être traitée

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale du pied bot, l’organisation « Hope Walks » a dans un point de presse, dressé l’état des lieux de cette maladie.

Le pied bot est une anomalie congénitale qui tord le pied vers le bas et vers l’intérieur, indique Ladislas Butoyi, coordinateur de projet au sein de Hope Walks. Et
Un enfant sur 1000 née avec cette anomalie.
Depuis 2011 que cette organisation s’occupe de tels enfants, près de 4000 d’entre eux ont bénéficié du traitement. Ladislas Butoyi affirme que les cliniques ayant un partenariat avec Hope Walks accueillent entre 30 et 50 enfants avec pied bot par mois et 600 par an.

L’organisation Hope Walks estime que 20% d’enfants souffrant de cette malformation ne sont pas traités au Burundi alors que le traitement est gratuit et se fait dans 9 cliniques à travers tout le pays.
Et le coordinateur de projets au sein de l’organisation Hope Walks qui s’est engagé pour zéro adulte avec un tel handicap d’ici 2030, regrette qu’il y’ait encore de parents qui ne sont pas au courant de l’existence de centres de traitement du pied de bot.

Sans traitement, fait savoir Ladislas Butoyi, les enfants ayant cette anomalie, font face à une vie de douleur continue, de mobilité limitée et d’opportunités réduites.

Pour que cela n’arrive à aucun de ces enfants, Hope Walks compte sur la sensibilisation de la communauté.

 95 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *