Burundi-médias : la Radio BONESHA FM, tout est à renouveler

Aussitôt dit aussitôt fait, la radio Bonesha FM rouvre ses portes. C’était ce vendredi 26 février 2021, qu’elle a procédé au lancement officiel de sa réouverture. « C’est un jour inoubliable, C’est avec nostalgie que nous nous   retrouvons ici après presque 6 ans, et nous sommes reconnaissants envers le Président de la République grâce à qui nous devons cette réouverture. », déclare à la presse, Léon Masengo, Directeur de la radio Bonesha FM.

Léon Masengo au milieu, Directeur de Bonesha FM

Cependant, cette radio redémarre ses activités au moment où ses équipements sont dans un état déplorable, c’est le triste constat que l’on puisse faire : presque tous les équipements ont été endommagés lors des évènements de 2015 et sont irréparables à l’état actuel. « Nous estimons à plus de 60 000 $ la valeur des équipements détruits, et les urgences peuvent être chiffrées à 40 000$» indique Léon Masengo qui souligne qu’ils démarrent avec d’énormes défis. Les équipements et le personnel sont à renouveler. A cela s’ajoutent 80 millions de FBU de loyer à payer au propriétaire de l’immeuble qui abrite la radio Bonesha FM. Sa direction compte sur toutes les personnes pour qui l’importance des médias tient à coeur, pour relever ces défis.

Quelques équipements endommagés

A la question de savoir si les auditeurs de la Radio Bonesha FM vont avoir des émissions à la même saveur que celles qu’elle produisait avant, le Directeur Léon Masenge répond : « nous allons travailler comme nous le faisions avant et même nous améliorer compte tenu du contexte, nous allons toujours travailler pour la réconciliation, pour la cohésion sociale, nous allons travailler pour l’intérêt du Burundi et de tous les burundais », Martèle Léon Masengo.

Quant à ceux qui auraient déjà contesté la nouvelle direction de la Radio Bonesha FM, « c’est une polémique inutile pour moi, les gens devraient comprendre que les hommes passent et que les institutions restent, alors nous, nous sommes dans la légalité, allez leur demander si eux, ils sont aussi dans la légalité », rétorque le nouveau Directeur de la radio Bonesha FM»

Pour le moment la Radio Bonesha FM émet à Bujumbura et ses environs et n’est pas encore à mesure d’émettre sur tout le territoire du Burundi. « Nous essaierons d’être en contact avec nos auditeurs de l’intérieur du pays en fonction des moyens » rassure Leon Masengo.

Travailler dans le respect des principes fondamentaux du journalisme

Cette situation déplorable de la radio Bonesha FM a été également constaté par Nestor Bankumukunzi, Président du Conseil National de la Communication (CNC), qui affirme que Bonesha FM a du pain sur la planche pour remplacer les équipements quasi littéralement détruits. Il lance un appel aux éventuels partenaires et bailleurs pour qu’ils « puissent voler au secours de cette radio parce qu’elle est tombée trop bas ».

Le Président du CNC félicite tout de même les responsables de la radio Bonesha FM qui malgré tout, ont pu recoller les morceaux pour démarrer avec les émissions et l’espoir est là qu’ils pourront aller de l’avant.

Aux journalistes de Bonseha FM qui vont reprendre le travail, Nestor Bankumukuzi les exhorte à prendre conscience qu’ils partent de loin, de fournir des efforts sans compter les heures de travail, afin de remettre cette radio au niveau professionnel où elle était avant sa destruction mais également de travailler dans le respect des principes fondamentaux du journalisme, dans le strict respect de la loi pour aider le pays à travers cette action médiatique, insiste le Président du CNC .

Dieudonné Simbannniye 

0Shares

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*